Sous Un Soleil


Version française de l' Entretien spécial avec Geneviève Labbé, 23 juillet 2010 - Geneviève offre des spectacles empreint d’amour et de solidarité. Ses chansons s'inspirent de plusieurs pays et de genres musicaux.

Annick: Bienvenue à Treasures of Wonderment et merci beaucoup de prendre le temps de répondre à mes questions alors que votre vie de tous les jours est très chargée. 
 
Geneviève Labbé : Merci à vous de m’inviter !
 
Annick: Geneviève, vous écrivez vos chansons et chantez, et je dois dire que vous êtes pleine de talent. J’aime beaucoup votre musique et les chansons pour enfants parce qu’elles ont toutes un côté très positif, rafraîchissant et enrichissant. D’où vient votre inspiration?
 
Geneviève: Oh la la !  Une grande question pour débuter.  Qu’est-ce que je réponds?  L’amour.  Oui, mon inspiration vient de l’amour pour la vie, l’amour pour les enfants, un sentiment profond de reconnaissance envers le Créateur.  L’amour pour la musique aussi !  Ce langage magnifique de l’âme que l’humanité partage. Mon inspiration vient aussi d’un grand amour pour la diversité musicale qu’on pourrait explorer à l’infini.
 
Annick: Chantez-vous seulement en Français ou bien aussi en Anglais et peut-être d’autres langues?  
  
Geneviève: Quand les enfants écoutent des chansons qui représentent la diversité culturelle du monde, je suis certaine que ça les aide à faire grandir dans leur jeune cœur  le sentiment qu’ils sont citoyens du monde. Et comme pour moi, l’envie de contribuer à bâtir un monde meilleur est un élan du cœur, je crois que la musique peur nourrir cet élan chez les enfants.

Pour le moment, mes chansons pour le jeune public sont principalement en français parce que je demeure dans une région francophone.  J’aime aussi chanter dans diverses langues  provenant de l’Asie, de l’Afrique, de l’Amérique du sud et des Premières Nations de l’Amérique du nord.  J’aimerais produire une version anglaise de mon album 'Sous un même soleil', c’est une question de temps et de ressources financières.
 
Annick: Les enfants sont attirés par votre musique, votre chant et votre grande énergie. Allez-vous dans les écoles pour chanter où bien en restez-vous aux concerts publiques ? 

Geneviève: À date, mes spectacles sont principalement en format ‘concert’ en salles.  J’ai fait des spectacles dans quelques écoles et c’est une forme de spectacle que je veux poursuivre aussi.
 
Annick: Si j’ai bien compris, vous êtes née au Québec, n’est-ce pas? 

Geneviève: Oui, née dans la ville de Québec (Québec city)
 
Annick: Vous êtes aussi une grand voyageuse. A l’age de 16 ans, vous êtes allée vivre dans un magnifique pays, le Sénégal. Qu’est-ce qui vous a amené là-bas ?

Geneviève: J’étais partie pour un voyage d’un mois, un stage d’étude sur le développement durable alors j’étais dans des villages. C’est à ce moment que je suis tombée en amour avec la musique africaine, c’est tellement rythmé et vivant. La musique est partout quand on se promène en Afrique.
 
Annick: Vous êtes aussi allée au Vietnam, aux Indes et en Australie. Avez-vous toujours eu l’envie de voyager où bien était-ce par nécessité, donc pour le travail et la musique, que vous êtes toujours sur la route ?
 
Geneviève: J’adore me plonger dans d’autres cultures.  Je ne suis pas une voyageuse dans le sens touristique, je préfère demeurer à un endroit, prendre le temps de connaître les lieux et les gens.  J’ai vécu deux ans au Vietnam, un an en Indes et six ans en Australie.   À vivre pendant un certain temps dans une communauté, on arrive à rencontrer les musiciens du pays et encore mieux apprécier la culture et la musique des gens.  C’est cette connexion avec les habitants de divers pays et leur histoire qui m’inspire et que j’espère transmettre aux enfants par la musique.  Le voyage pour moi cependant, depuis quelques années, s’est fait dans la ville où je vis.  Il y a beaucoup de personnes magnifique que j’ai connu ici-même et qui sont des immigrants de la Colombie, de Cuba, de l’Irak et du Congo.  Ce sont des amis avec qui j’apprends beaucoup et que j’admire profondément.
  
Annick: Avez-vous toujours chanté pour les enfants ? Quand avez-vous découvert que vous aimiez beaucoup travailler avec les enfants ?  Aviez-vous prévu que cela se passerait comme cela ? 
 
Geneviève: C’est tout simplement le cours de la vie.  Je n’ai jamais regardé les enfants comme une audience séparée des adultes car ils sont à mes yeux des gens comme vous et moi.   Les enfants sont à une étape de leur vie qui est encore très vivante en moi.   Ce sont des années d’émerveillement, de rêve, d’exploration. Il y a eu tant de moments magiques dans ma vie, et  souvent les moments les plus magiques étaient avec des enfants.  Par exemple, chanter avec des enfants dans un petit village au Sénégal, travailler dans un orphelinat au Vietnam, jouer au soccer avec mes petits voisins aborigènes en Australie, ou enseigner les vertus dans les écoles publiques en Australie. Presque chaque fois que je communique avec les enfants, je me sens inspirée.  J’ai aussi rencontré beaucoup d’enfants vulnérables, et j’ai toujours ressenti le désir de les rejoindre et les aider.

Quand je suis revenue vivre au Québec après environ huit ans à l’étranger, j’étais une nouvelle maman.  J’avais envie de redonner quelque chose à la vie pour dire merci, et c’était là le début d’un projet de musique pour enfants. Tous simplement.
 


Annick: Est-ce important pour vous de réjouir le coeur des enfants?
 
Geneviève: J’aime les enfants car ils sont remplis de lumière, ils ont une faim pour la beauté, le sens des choses et pour l’amour.  Bien sûr ils aiment aussi le divertissement, et lorsque je réussis à combiner le spectacle à l’éducation, c’est super!  Pour moi,  réjouir le coeur des jeunes en leur chantant est une des choses les plus importante que je puisse offrir. 

Mais ça ne veut pas dire qu’il faut leur cacher les réalités auxquelles ils feront face en grandissant.   Le monde a un besoin urgent de paix.  Paix dans la famille, paix dans les quartiers, paix entre les diverses religions et groupes culturels.  Je regarde donc les enfants comme des individus capables de changer les choses.  Dans ma nouvelle production qui parle de l’environnement, j’essaie de sensibiliser les enfants aux questions d’équité, et de nos responsabilités personnelles quant à la pollution.  Je dénonce la culture matérialiste qui fait croire que l’achat de diverses choses peut apporter le bonheur. 

Annick: J’ai remarqué que très souvent vous invitez les enfants à vous rejoindre sur scène. Est-ce pour vous tenir compagnie ou  est-ce parce que vous voulez qu’ils participent à la chanson au lieu de rester assis passivement ?
 
Geneviève: Les deux ! Honnêtement, un spectacle avec des enfants sur scène comporte beaucoup plus de travail, mais ça en vaut la peine.  Pour mon spectacle sur l’environnement, j’ai deux jeunes artistes avec moi: une jeune chanteuse de 13 ans, et un percussionniste de 9 ans.
 
Annick: Avez-vous votre propre groupe de musiciens ou chantez-vous en solo?
 
Geneviève: J’aime tellement le travail d’équipe et la synergie de l’improvisation.  Il est certain que toute création nécessite beaucoup de travail en solo, mais pour moi la scène, c’est en groupe.  J’ai deux spectacles différents: 'Sous un même soleil', qui parle de l’amitié, de la valeur des différences culturelles, de l’honnêteté, de la paix mondiale, etc.  Pour ce spectacle je travaille avec deux musiciens, une danseuse et un petit chœur d’enfants.
 
Hier j’ai lancé pour la première fois mon nouveau spectacle, 'Vox-planète.'   Je travaille avec un percussionniste, un guitariste et une multi-instrumentaliste.  Pour ce spectacle, on a construit des instruments à partir d’objets récupérés des déchets de la municipalité, c’était un travail d’équipe très enrichissant

Annick: C’est du vrai recyclage. C'est remarquable. On voit très bien que vous aimez beaucoup transformer les enfants en petites boules de joie. Avez-vous d'autres proojets et certains buts de carrière ?
 
Geneviève: Je reçois une si belle énergie du jeune public, des parents et des enseignants.  Je me sens honorée d’être bienvenue dans leurs cœurs ...pour moi c’est une indication de poursuivre ce que je fais. 

Le conte me fascine et j’ai envie d'utiliser beaucoup plus cette approche.   Je rêve tout doucement de créer une comédie musicale, quelque chose qui permettrait d’aller plus en profondeur avec certaines thématiques.  La comédie musicale est un art qui privilégie beaucoup la voix et les émotions et ça me rejoint.

Musicalement, j’ai besoin d’équilibre et j’aime avoir de nouveaux défis. Alors je travaille aussi comme chanteuse pour le public adulte: le jazz et les rythmes latins me passionnent, ce sont des styles qui m’inspirent beaucoup en composition.

Annick: Une comédie musicale avec des enfants, ce serait magnifique. Geneviève, ce fut un très grand plaisir de découvrir toutes vos activités qui transforment le coeur des enfants.  Un grand bravo à toute votre équipe. Merci beaucoup pour tout votre temps consacré à cet entretien. Merci.

Geneviève: Merci à vous et à la prochaine!

Version anglaise de cet entretien
Visiter le site de
Geneviève Labbé: genevievelabbe.com.  

One World Gallery

Story Archive

Catch-up with all of our past stories!

Videos

Enjoy media related to our content and our cause!
See video
Tierney Sutton - Sometimes I'm Happy

Featured Artists

Subscribe

Join us on the Web!
RSS Facebook YouTube