You are hereStories / January, 2010 / La Poétesse Avec Ame Chantante

La Poétesse Avec Ame Chantante


Myra dans sa chaise roulante, fatiguée et effrayée par la sévérité d'Arthritis

Il était cabossé, tout égratigné, et le crieur
Pensait qu'il perdait son temps
À mettre aux enchères ce vieux violon,
Mais il le présenta avec un sourire.

« Combien m'en donnez-vous, bonnes gens?" cria-t-il.
"Qui parlera le premier?"
Un dollar, un dollar... et puis deux ... seulement deux...
Deux dollars, et qui en mettera trois?

"Trois dollars une fois, trois dollars deux fois,
Adjugé pour trois" ... mais non!
Venant de l'arrière de la salle apparut un homme aux cheveux gris
Qui s'avança et ramassa l'archet.

Puis il dépoussiéra le vieux violon,
serra les cordes détendues,
Il joua une mélodie aussi pure et douce,
Que la voix pure des anges.

La musique cessa, et le crieur,
D'une voix tranquille et basse,
Dit : " Combien m'en donnerez-vous pour ce vieux violon? "
En le montra avec l'archet.

« Mille dollars ... Et qui en donnera deux?
Deux... Deux mille, et qui m'en donnera trois?
Trois mille une fois et trois mille deux fois...
Adjugé vendu pour trois mille dollars,» dit-il.

Les gens applaudirent, mais certains s'écrièrent
« Nous ne comprenons pas...
Qu'est-ce qui a changé sa valeur?» et un homme s'écria
«Parce qu'il a été touché par le Maître.»

~Poème par Myra Brooks Welch (1877-1959)
Un Poème publié le Fevrier 26, 1921 dans la revue "The Gospel Messenger".
 

Recommend this story to your friends on Facebook:

One World Gallery

Story Archive

Catch-up with all of our past stories!

Videos

Enjoy media related to our content and our cause!
See video
Sky News Live

Featured Artists

Subscribe

Join us on the Web!
RSS Facebook YouTube